Sélectionner une page

Emirelo…
Entre le gris et le bleu…

Retrouver

Je vais retrouver les mots…pour Nous…

Lorsque

Lorsque l’océan devient ciel, les hommes sombrent…

La beauté

La beauté n’est plus que dans les images ou les sons… De ceux que nous étions… Dans ceux que nous serons…

Parfois

Parfois, les roses ont la tête rouge vers le bas…Signe de néant…

Les flots

A chaque arrêt, les flots nous rapprochaient, et sous ce pont nous ne faisions plus qu’un..

Le Troc

J’ai troqué un nuage gris contre l’enclume qui s’était posée sur ma poitrine…

Rêver

Alors je rêve que tu rêves que je rêve de toi…

Invisible

La beauté des fleurs, demeure invisible, sans ta présence…

Poésie manquée

La poésie m’a manqué, me manque…me manquera…toujours sans aile…un oiseau bruit en solitude…

L’équation

L’équation amoureuse :
41 = 38 + …

Asli

Attendre,
Sereinement,
Le nous refleurira bientôt
Il est l’évidence.

Asli

Autrement
Sur le lit
L’amour est empreinte
Il vit par nos corps…

Asli

Amour de ma vie
Si reine de Nous
Le règne d’un bleu
Immense.

Asli

A nouveau
Sur le bleu
La vie,
Immobile.

Asli

Aimons Nous,
Simplement,
Langoureusement,
Infiniment.

Asli

Au bleu de ton rire
Sur la rosée, fêtes lèvres
Le long de tes courbes
Il vit là, mon Amour…

Asli

A mon amour,
Sur le ciel j’écris
Le bonheur de ton corps
Ivre sous mes doigts.

Asli

Assoiffés d’avenir
Sur des barricades bleues
La révolte de nos cœurs
Insoumis

Asli

Attrape un soleil
Sur notre ensemble
Liane bleue
Insoumise…

Asli

Au fond de ton cœur
Se cachent les trois points
Leur bleu est mon ciel
Illuminé de ton sourire.

Soleil de fruit

Ces fruits, comme autant de couchers de soleil à croquer, je te les offre… 

Mes derniers mots…

Blue, Bleu

Blue, Bleu, Universalité…

Sur les couches grises,
Il y a les feuilles d’un ciel
Où le nom des opales
Font  un sourire de jeunesse.

Le printemps devient vieil homme,
Et pour les fils aussi
Les quatre heures s’éloignent.

Mais l’eau ruisselle à chaque instant
De ce moulin d’asphalte,
Vers la plage de ces enfants.

Ceux que nous étions,
Ceux que nous sommes encore.

Blue, Bleu, Refuge…

Toujours par trois

Vivre bleu

Sur notre soleil
Une simple demeure
Pour être deux
Et ne vivre bleu

Ma planète Elle

Sur le chemin d’air
une porte de nuages.
A l’orée de la soif,
je m’approche enfin.

De ce coeur aux lèvres
de fleurs endormies,
l’amour à l’horizon
a déposé un pétale.

La rosée, crime nécessaire
fuite au travers du ciel
de mes doigts à cran
en manque de manque.

J’étouffe encore de tristesse
le temps figé se moque, à l’extérieur.
Mais Vénus reste une femme sublime
par la magie de tes cheveux noirs.

Magical flowers

Sihirli Aslim…

Au fond de moi

Sur des femmes aveugles
cheveux collés au ciel
atrophiant l’espace désespoir.

A dessiner sans douleur,
les bras écarquillés,
les seins maquillés.

Vibrant d’ivresse libre
moignon de mon coeur,
où repoussera l’iris.

Aux branches de mon corps
elle sera fleur vision,
je la retrouverai…

Soleil de fruit

Ces fruits, comme autant de couchers de soleil à croquer, je te les offre… 

Absence

L’absence de ton corps
Sans nouvelle de ton cœur.
Comme une profonde entaille
Dans les veines
D’un arbre millénaire,
Trace d’un univers sans toi.

 

 

Premières missions

Résoudre la beauté infinie
dans les yeux du premier regard

Suspendre l’air pur d’un enfant
dans le frisson du premier instant

Partir pour l’avant nous
Le premier temps de l’imparfait

Revenir de l’après nous
Pour le premier arc en ciel bleu

Définir le véritable bonheur
Dans le premier soleil de ton sourire

Fluidifier les moments inséparables
Dans les souvenirs du premier baiser 

Délire radiophonique

A la radio, j’écoute l’histoire, d’une oreille. La voix me paraît alors trop lente et essoufflée comme dans une recherche perdue d’avance du meilleur pour éviter la triste fin inéluctable. Bercé par le timbre monocorde, j’aperçois les jardins et leurs arbres aux têtes tranchées. Ils semblent respirer encore du peu d’espoir de ressentir la poussée et d’embrasser le vent pour éviter l’album en noir et blanc qui les attend.

En les regardant, j’aimerai vivre cent ans, suspendu à veiller sur la nuit sombre, pour tenter de savoir si son réveil est bien une aube parfumée. Comme dans ce rêve ou sous un soleil matinal, disparaissaient les jours fichus d’avance ou nous n’existions pas encore.

Mais le temps présent fait déjà partie des sons passés. Pourtant, il alimentera les prochaines histoires éternelles à partager et une fois retournées dans le miroir elles apparaîtront identiques.

Dans un écho presque ténébreux, le conteur termine ainsi:«Laisse moi me parler encore pour me souvenir de ta voix quand je ne serai plus.»

J’éteins la radio. Ce soir le ciel est vert, je sais que ce sont tes yeux qui s’y couchent, en sautant par la fenêtre je te rejoins enfin.

Asli

Aussi
Sois patiente comme le fleur d’hiver
Le soleil bleu ne peut disparaître
Il est notre éternel…

Asli

Amour de ma vie
Si reine de Nous
Le règne d’un bleu
Immense.

Aspirer ton ciel pour me subli…

Aspirer ton ciel pour me sublimer.
Sous les courbes bleues philanthropes.
L’or de ta bouche dans ma bouche.
Inspiration somptueuse…

Asli

Attrape une fleur
Sur mon cœur
Le temps d’un parfum
Infini.

Asli

Allons voir ensemble Si sur le chemin bleu L'amour est la réunion Infinie de nos mains.

Asli

Arrondis mes jours
Sublime mes nuits
L’amour de toi,
Invincible…

Asli

Attendre, Sereinement, Le nous refleurira bientôt Il est l'évidence.

Asli

A mon amour,
Sur le ciel j’écris
Le bonheur de ton corps
Ivre sous mes doigts.

Asli

Aimons Nous,
Simplement,
Langoureusement,
Infiniment.

Asli

A toi
Sur le bleu
L’amour
Infini.

La plage est longue

La plage est longue sans ton corps de sirène...

Soleil

Soleil…
Soleil de mon amour
Sous l’œil de mon aimée..

L’extase

Il y a l'extase de se savoir Nous...

Retour

Retour aux sources de notre Amour…

Fleurs rouges

Il restait au sol ces pétales rouges dont le nom t’était inconnu…Tant d’amour de jadis, sans doute…D’un cœur meurtri…

Les flots

A chaque arrêt, les flots nous rapprochaient, et sous ce pont nous ne faisions plus qu’un..

Y

Le Y bleu a trois branches…Toi Moi Nous…

Pas d’heure…

Il n'y a pas d'heure pour...

Multiple d’infini

Le bleu multiple d'infini...Relève ton coeur et promets toi l'osmose...Retrouve toi, retrouve le...

Rendez-vous

Derrière le soleil, j'ai rendez-vous avec tes yeux bleus...

Mon unique

Tu garderas mon souffle
Pour attiser le soleil…

Souffle

En buée de lèvres
la flamme demeure
sereine et sirène
qu’il aimera…

Délire radiophonique

A la radio, j’écoute l’histoire, d’une oreille. La voix me paraît alors trop lente et essoufflée comme dans une recherche perdue d’avance du meilleur pour éviter la triste fin inéluctable. Bercé par le timbre monocorde, j’aperçois les jardins et leurs arbres aux...

Pour ma femme

Je vous aime ma femme, ma Vie, Le long de vos cheveux je me sens à l'abri car le cœur d'un soleil s'y cache aussi. Et dans le coeur de nos nuits, Vos boucles sont autant de paradis Que je chéris. Je vous aime ma femme, ma Vie, Asli...

Sombrer

Loin des maux, se ressent la solitude. Et dans l’absence des doigts, n’existe plus que la couleur du froid, unique et poignante dans cette poitrine enfoncée de côtes perdues…

Les petits mots d’Emirelo #1 : Autour de l’Ailleurs…

Je rêve de la femme bleue Autour d'un ailleurs Là où je suis né peut-être D'un mot commençant par... Ecrit le 14 juillet 2009   Trouver l'endroit Où naissent les nuages S'aimer de leur douceur sans retenue. Trouver l'endroit Autour de l'Ailleurs Où...

L’oiseau bleu

A lui donner la couleur
tu es la couleur
tu es bleue…

C’est la vie

Le sable noir de mon cœur Disparaissent dans ton sourire C’est la vie.. Dans nos sommeils, Ta peau devient ma peau Et la lune courbe tes cheveux C’est la vie.. Respirer de ton air pur Et mes doigts cherchent à t’écrire Et ma langue cherche à te dire C’est la vie.....

La déclaration

A cet instant, la lumière de vos yeux Sublime je l’espère viendra m’illuminer Le temps de quelque poésie, Immense émotion à écrire… Vous ne savez pas encore, Oh mais vous le savez déjà Une demande vous est faite Le soir d’un jour d’exception. Et si une larme...

Aujourd’hui

J’ai troqué ma plume bleue pour une parcelle d’ombre noire…

Mes textes, mes petits mots, Asli...

Inoubliables

Il est vrai
Nul ne pourrait
Oublier ces corps
Uniques, entremêlés…

A l’aube

A l’aube grise,
le vent est une rose
qui souffle ton nom…

Etude sur Harikam

Il y a le blond de tes cheveux.

Comme les herbes d’or
d’un cœur soleil…

Asli

Aimons Nous,
Simplement,
Langoureusement,
Infiniment.

Sans toi

Le soleil sans toi, n’a pas la même couleur…

Rendez-vous

Derrière le soleil, j'ai rendez-vous avec tes yeux bleus...

Retour

Retour aux sources de notre Amour…

Asli

Attrape un soleil
Sur notre ensemble
Liane bleue
Insoumise…

Angoisse

La rumeur gronde au loin comme un apaisement  mais le prochain éclair sera brûlant…

Asli

Asli bleue
Sous tes talons de pluie
Les pavés de Senlis
Illuminés d’Amour.

Printemps

Mon soleil du matin
Ton sourire dans mon jardin…

Vent de mars

Je t'aime comme ce vent de Mars. Toujours plus fort…

Blue, Bleu

Blue, Bleu, Universalité…

Sur les couches grises,
Il y a les feuilles d’un ciel
Où le nom des opales
Font  un sourire de jeunesse…

Asli

Amour de ma vie
Si reine de Nous
Le règne d’un bleu
Immense.

Asli

Au bleu de ton rire
Sur la rosée, fêtes lèvres
Le long de tes courbes
Il vit là, mon Amour

Prière

Pour l’amour
Rien d’autre,
Il,
Elle,

Asli

Arrondis mes jours
Sublime mes nuits
L’amour de toi,
Invincible…

« Aslim…Merci… »

Une ode d’amour à la muse infinie que tu es…C’est cette quête que je dois poursuivre, je l’ai compris dans cette souffrance, ce manque terrible.

Cette dimension, j’en avais besoin…Je me suis réfugié dans cette création comme pour nous ressentir dans ce mélange de nous où tu es sublime…Dans une émotion, même trop intense, irréelle de beauté…Celle que l’amour peut donner au delà de toutes contraintes…La pureté…

Dans ces images que j’ai visionné des dizaines de fois, il y a toute cette beauté…Je ne pouvais que m’en inspirer…

Je t’aime ainsi et je voulais tellement te le montrer,  je t’aime à la folie de mes larmes bleues…

Tu es maintenant le film d’Emirelo…Une film d’amour, pour toujours…

Share This