Aujourd’hui

J ai troqué ma plume bleue pour une parcelle d’ombre noire
Et ma part d’eau de mère est devenue sanglante.

Absorbant les larmes et les cris,  le rossignol à feuille d‘or
Sur la promenade, a croisé la statue sans bras.

Il est maintenant silence et pleure…
L’aube qui est morte ce matin dans les bras d’un enfant.

#NiceAttentat

#NiceAttentat

Nous ne serons plus ensemble,
Il ne sourira plus, notre bonheur
Car l’immonde barbarie
Est une abjecte faucheuse d’enfants.

Les petits mots d’Emirelo #1 : Autour de l’Ailleurs…

Je rêve de la femme bleue
Autour d'un ailleurs
Là où je suis né peut-être
D'un mot commençant par...

Ecrit le 14 juillet 2009

Trouver l'endroit
Où naissent les nuages
S'aimer de leur douceur sans retenue.

Trouver l'endroit
Autour de l'Ailleurs
Où Nous serons enfin...

Ecrit le 6 juin 2005

Dans le creux de nous
juste entre les cœurs,
coule une seule larme
métissage d'eaux bleues.

Ecrit le 8 juin 2005

Exquise larme tiède sur la peau
mélange de nous à l'instant,
vogue vers un Ailleurs
où les frissons unissent,
ces paysages ou je t'aime toujours.

Ecrit le 12 juin 2005

La larme devenue sueur
de nos peaux contrées de désir
le jour sera meilleur
au premier intant de simplicité,
Ailleurs.

Ecrit le 16 juin 2005

A vivre l'instant, là,
où ta main est ma main
à vivre dans nos bras
nous existons enfin.

Ecrit le 19 juin 2005

Garder de ce passage
les plus belles choses.
Plus tard, y faire naufrage
Ailleurs, la Terre est rose.

Ecrit le 24 juin 2005

Les images sont nos moitiés
extraits de miroirs à frémir.
Pour exalter l'oubli d'une morne réalité
Ailleurs, vers l'ensemble, partir.

Ces mains sont fusion,
extrêmités de corps
à sublimer les frissons
pour soupirer d'encore.

Ecrit le 7 juillet 2005

Sur la plage de ton cœur
Ailleurs le temps s'immerge.
Je fantasme le bleu des fleurs
de mes mains sur tes berges.

Ecrit le 24 août 2005

Juste au centre
Juste là
Nous sommes...

Ecrit le 20 janvier 2006

Tu es ma bouche
ma langue spirale.
Mon désir d'ailleurs.

Ecrit le 20 janvier 2006

Du bout des langues
un toucher rose de désir.
Ta peau restera l’Élixir
de mon cœur percé

Ecrit le 24 janvier 2006

De doux alcools
ruissellent d'entre nous.
Pour de nos peaux soudées
étreindre les univers.

Ecrit le 1er février 2006

Le temps figé
absorbe les instants
de nos espaces,
Rançon pour une rencontre bleue
d' un autre avenir.

Ecrit le 20 avril 2006

Elle s'y trouvait sans moi
Je m'y trouvais sans elle
Ailleurs, ce monde sans Nous.

Ecrit le 28 juillet 2010

Tu es l’image de l’eau de pluie,
fluide sur la caravane bleue,
jusqu’au port de l’Amour.

Ecrit le 28 juillet 2011

Je rêve de la femme bleue
Autour d’un ailleurs
Là où je suis né peut-être
D’un mot commençant par…

Ecrit le 14 juillet 2009

(suite…)

C’est la vie

Le sable noir de mon cœur
Disparaissent dans ton sourire
C’est la vie..

Dans nos sommeils,
Ta peau devient ma peau
Et la lune courbe tes cheveux
C’est la vie..

Respirer de ton air pur
Et mes doigts cherchent à t’écrire
Et ma langue cherche à te dire
C’est la vie..

Ce soleil bleu qui me nourrit
Je te le donnerai en corps
Pour nous faire et refaire d’Amour
C’est la vie…

 

Vivre bleu

Sur notre soleil
Une simple demeure
Pour être deux
Et ne vivre bleu
Réunis et sereins
Bercés par nos yeux
Éternellement Amoureux…

Pour Bernard

De ces personnes qui nous quittent, écrire quelques souvenirs pour transmettre une histoire et de belles choses  à notre tour...

Sa fille m’avait prévenu Il avait l’air rugueux cet homme.
Et pourtant une fois la carapace percée,
il était unique et attachant.

Il m’aura beaucoup appris,
A aimer le vin,
A aimer la vie,
A voir l’essentiel.

Avec sa fille, nous nous sommes quittés
Lui aussi, je l’ai quitté.
Et hier, il nous a quitté.

Alors dans ce prochain verre
que nous ne boirons pas ensemble
J’espère te retrouver, Bernard…