Fausse vie que l’absence…d’un seul frisson oublions …