Le temps des hommes ratatine les arbres des villes…Cet automne, les feuilles n’auront aucune chance…