Sélectionner une page

Dans l’aboiement qui s’éteint dans le frais matin…tes gémissements de chienne brûlent encore mes tempes…

Share This

Share This

Share this post with your friends!